[Sciences] Nouvelle forme de vie sur Terre

Publié le par stephol07

Depuis de nombreuses années, les chercheurs du monde entier s’emploient à trouver des extraterrestres en sondant minutieusement tout l’univers. Et, alors que les astronautes étaient restés à des milliers de kilomètres de notre bonne vieille Terre, voilà que des chercheurs de la Nasa se sont contentés de fouiller le lac Mono en Californie pour trouver une forme de vie inconnue jusqu’à maintenant. Une découverte qui pourrait bouleverser complètement la science.

 

Ce qu’on a observé

 

Tout commence de l’autre côté de l’Atlantique avec l’équipe d’une chercheuse en astrobiologie, Felisa Wolfe-Simon. Celle-ci prélève dans le lac Mono, réputé pour sa forte concentration en arsenic, un sédiment. Le sédiment est enfermé dans une bouteille comprenant essentiellement de l’arsenic et très peu de phosphore. Malgré cela, une bactérie survit. Plus surprenant encore, cette bactérie a, dans son organisme, assimilé l’arsenic, qui est pourtant un poison mortel pour la plupart des vivants. Le poison est même devenu son élément de base.

« Ils ont placé les bactéries dans un milieu dépourvu de phosphore pour les forcer à utiliser l'arsenic comme brique élémentaire », explique Frances Westall du centre de biophysique moléculaire d'Orléans. Ainsi, la bactérie a intégré l’arsenic dans son ADN, pouvant se reproduire et fonctionner normalement.

« C'est comme si vous ou moi avions été transformés en cyborg (être humain auquel on a greffé des parties mécaniques, NDLR) en parfait état de marche après avoir été jeté, sans rien à manger, dans une pièce remplie de déchets électroniques », a résumé l’astrobiologiste Caleb Scharf.

 

Ce que ça change pour la science

 

On considérait jusque là comme indispensables les présences, sans exception, de carbone, de soufre, d’hydrogène, d’oxygène, d’azote et de phosphore dans les cellules des vivants. Et on pensait que chacun d’eux était irremplaçable. Nous avons maintenant la preuve que c’est faux, au moins pour le phosphore. En effet, dans le cas de cette bactérie, l’arsenic a pris sa place. C’est donc toute la définition des éléments de base des êtres vivants qui est à revoir, vu que l’on croyait avant ces recherches que tous les vivants, que ce soient des hommes, des arbres ou des mouches, possédaient la même ADN.

Mais, ce qui intéresse surtout le grand public, c’est que l’on va maintenant voir d’une autre manière la recherche des cousins de E.T. En effet, lorsque la Nasa avait annoncé début décembre qu’elle voulait « discuter d’une découverte en astrobiologie qui aura des conséquences sur la recherches de preuves de vie extra-terrestre », elle montrait avoir fait un nouveau pas dans la recherche des extraterrestres. En effet, cette découverte suggère que des formes de vie pourraient exister dans des endroits qui avaient été jugés hostiles. La recherche d’autres êtres vivants dans l’univers est bel et bien relancée. Car si on pensait qu’il fallait des conditions bien précises de pression atmosphérique ou de température pour voir apparaître la vie sur une planète, preuve est faite qu’il existe plus d’atmosphères propices à la vie qu’on ne le croyait.

 

Ainsi, cette découverte en entraînera d’autres. En effet, nous avons désormais la première preuve concrète que la vie peut exister sous des formes très diverses. Formes que la Nasa et la science essaient déjà de découvrir…

 

SRC

Publié dans Articles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

remy 25/12/2010 11:46


oui peut-être... mais bon, avant de vouloir communiquer avec des extras terrestres, apprenons à communiqué entre nous, ça sera déjà pas mal!


stephol07 25/12/2010 21:10



Je n'ai pas dit communiquer, on peut très bien tomber sur une bactérie sur Mars qui sera considérée comme extraterrestre =)



remy 23/12/2010 23:37


oui... de toute façon, je pense que même si il y a une forme de vie extra terrestre, elles est tellement loin que nous ne l'attendrons jamais, si ce n'est pas eux qui viennent à nous!


stephol07 24/12/2010 10:38



Moi, je pense qu'avec la science, on n'est jamais à l'abri d'une bonne (ou mauvaise) surprise. Donc, je ne sais pas si on trouvera de la vie extraterrestre tant que je serais en vie, mais je
pense qu'on en trouvera malgré tout un jour.



remy 22/12/2010 21:14


Donc, si ça se trouve, il y a des formes de vies sur des planètes où il n'y a ni oxygène, ni eau,...


stephol07 23/12/2010 11:07



Je te rappelle juste qu'il y a de l'eau partout, c'est juste que c'est sous forme liquide qu'on en a trouvé que sur Terre pour l'instant. Mais il apparaît désormais comme éventuellement possible
d'avoir de la vie sur des planètes sans eau liquide ni oxygène, bien que ça semble difficile et très peu probable