[Cyclisme] TdF : Contador au forceps

Publié le par stephol07

Après un suspense haletant, Alberto Contador, déjà deux fois vainqueur sur la Grande Boucle, a finalement battu Andy Schleck.

 

Un duel serré

 

On a très vite senti que deux coureurs semblaient au dessus du lot. Armstrong, très vite éloigné au général, a d’ailleurs lancé la chute des biens classés de l’an dernier. Frank Schleck a abandonné suite à une chute, Wiggins n’était pas vraiment en forme et Evans n’a pas suivi en montagne. Malgré l’ascension de coureurs comme Hesjedal (7ème), Van den Broeck (5ème) ou Samuel Sanchez (4ème) et les bonnes formes de Menchov (3ème) et Gesink (6ème), Andy Schleck et Alberto Contador ont démontré qu’ils étaient plus forts mais avaient du mal à se départager. Ce qui nous a valu un suspense incroyable. Le Luxembourgeois a beaucoup progressé depuis l’an dernier, au point d’être arrivé au niveau de l’Espagnol, si ce n’est mieux. Malheureusement, il a été trop frileux en montagne et le nombre de ses attaques se compte sur les doigts d’une main. Dans l’étape d’Ax 3 domaines, Contador a fait croire qu’il était bien en faisant rouler ses équipiers et Schleck s’est contenté de le marquer alors que l’Espagnol n’était pas en fait si bien que ça. Quand le deuxième de 2009 s’est enfin décidé à attaquer dans le col de Pailhères (étape de Bagnères-de-Luchon), on a vu Contador ne pas pouvoir répondre. C’est même son coéquipier chez Astana, Vinokourov, qui a tenté de rattraper le coureur de Saxo Bank. Mais, alors que Contador commençait timidement à le poursuivre et que Schleck avait déjà une bonne vingtaine de mètres d’avance, le dérailleur du Luxenbourgeois a claqué sur un mauvais passage de vitesse . Et voilà notre petit espagnol qui se retrouve à l’arrivée devant Andy Schleck avec 39 secondes de moins. Lui qui avait 31 secondes de retard sur Schleck au départ prend le maillot jaune pour 8 secondes. Le Luxembourgeois a cru qu’il pourrait lâcher l’Espagnol dans le Tourmalet et a tout misé dessus, mais tous les spécialistes comme Laurent Jalabert annonçaient ce col favorable à Contador qui s’est contenté de suivre son dauphin. Malgré les progrès de Schleck dans le contre-la-montre, « El Pistolero » gagne encore du temps et remporte le Tour de France 2010. Et Laurent Fignon de conclure : « Schleck était sûrement plus fort, mais Contador a été le plus rusé ».

 

Des Français à la fête

 

Ce 97ème Tour de France a été très « cocorico ». Malgré la déception de ne pas voir les frères Feillu au départ de Rotterdam, l’élite tricolore a répondu présente. Tout d’abord Sylvain Chavanel a été élu combatif du Tour car double vainqueur à Spa et à la Station des Rousses, deux étapes à la suite desquelles il a porté le maillot jaune, un seul jour à chaque fois malheureusement. Ensuite, Christophe Riblon a confirmé son bon Tour 2009 en remportant l’étape d’Ax 3 Domaines, bien qu’ayant profité du marcage que se sont fait les meilleurs à la place d’une grande bagarre. Sandy Casar, habitué des bons coups mais rarement récompensé a gagné à St-Jean-de-Maurienne . Le coureur de la FDJ est même passé tout près d’égaler Sylvain Chavanel dans l’étape de Pau, remportée par le Français Pierrick Fédrigo, où il a fait deuxième. Enfin, Thomas Voeckler a fait honneur à son maillot de champion de France en gagnant à Bagnères-de-Luchon. On a également eu le plaisir d’avoir une bataille entre Français pour le maillot de meilleur grimpeur remporté finalement par Anthony Charteau devant le vétéran Christophe Moreau. Seul point noir au tableau, le classement général. On commence à s’y habituer, mais aucun tricolore n’a pu se mêler à la bataille pour la victoire finale. Le premier français du général est le jeune John Gadret, 19ème, coureur de AG2R La Mondiale qui a tout de même réalisé un très bon premier Tour.

 

Quels enseignements ?

 

Tout d’abord, cette Grande Boucle 2010 aura marqué la fin du règne d’Armstrong. Après son retour l’année dernière et une honorable troisième place, le septuple vainqueur de l’épreuve a été rattrapé par l’âge et finit dans les profondeurs du classement général cette fois-ci. On soulignera cependant qu’il sera quand même monté sur le podium, vainqueur du classement par équipe.

On aura aussi eu beaucoup de déceptions, avec la plus grosse pour Wiggins, 4ème en 2009 et 23ème  à plus de 17 minutes cette année. Heureusement, quelques confirmations nous ont fait plaisir comme Gesink (6ème), Menchov (3ème) et bien sûr Schleck (2ème). Nous avons aussi eu droit à quelques découvertes, du moins sur le Tour. Samuel Sanchez, qui misait d’habitude sur la Vuelta, le Tour d’Espagne, a choisi cette année la Grande Boucle et a réussi sa première participation (4ème). Le champion olympique Ryder Hesjedal a montré qu’il est aussi un bon grimpeur (7ème). Jurgen Van den Broeck a comblé de fort belle manière le vide laissé par Cadel Evans dans l’équipe Omega Pharma – Lotto (5ème). N’oublions pas non plus la 8ème place de Joaquin Rodriguez.

En ce qui concerne les Français, c’est un très bon Tour avec le maillot à pois, mais surtout les six victoires d’étapes, ce qui n’était pas arrivé depuis 1997. Malgré la bonne performance de John Gadret pour son premier Tour (19ème), il y a peu à espérer pour une quelconque influence sur la victoire au général l’année prochaine.

On peut tout de même saliver d’envie en ce qui concerne notre duel Schleck – Contador pour l’année prochaine. Schleck nous a montré des progrès très encourageants mais il a encore de la marge et devra mûrir sur le plan tactique. Il aura en plus son frère pour l’épauler en montagne tandis qu’il n’avait pour ainsi dire pas d’équipe cette année. Son assurance et sa performance dans le contre-la-montre ont impressionné. De plus, on a vu pour la première fois Alberto Contador avoir des moments de faiblesse, lui qui paraissait si virevoltant et imbattable l’année dernière. Tous ses ingrédients nous laissent penser que l’année prochaine, le 98ème Tour de France nous montrera, après par exemple Anquetil – Poulidor, un nouveau duel historique…

 

SRC

 

Publié dans Articles

Commenter cet article

Gégé 31/07/2010 11:49


Vive Andy Schleck !