[Football] LdC : L'Inter Milan domine l'Europe

Publié le par stephol07

Samedi 22 mai, l'Inter Milan a dominé le Bayern Munich et a ainsi remporté la Ligue des Champions, trophée qui lui échappait depuis 1965.

 

Un parcours parfait

 

L'Inter abordait cette finale après avoir éliminé deux grosses équipes : Chelsea, finaliste de 2008, et Barcelone, tenant du titre. Le Bayern arborait surtout Manchester United, vainqueur 2008, sur son tableau de chasse. Mais les deux attendaient cette finale depuis très longtemps, 1972 pour l’Inter et 2001 pour le Bayern.

Le match promettait d’être très tactique entre Louis van Gaal et son ancien adjoint José Mourinho. Dans la première demi-heure, les deux équipes semblaient s’observer, aucune ne voulant réellement se livrer. Le match était d’ailleurs rugueux avec quelques mauvais gestes. A la 35’, un contre assassin des Italiens venait lancer la partie. Sneijder passait pour Diego Milito qui feintait la frappe avant d’ajuster vraiment Butt. Les Bavarois, menés, devaient donc réagir. Mais cette réaction fut trop timide et les Intéristes furent tout près de doubler la mise à la 42’ sur le remake du but. Mais, cette fois, Sneijder et Milito avaient inversé leurs rôles, l’Argentin prenant celui du passeur tandis que le Néerlandais n’arrivaient pas à conclure. En seconde période, les Munichois avaient le ballon mais n’en faisaient rien. Il y eut quelques rares occasions comme celle de Müller (46’) ou une superbe parade de Julio Cesar sur une frappe de Robben (65’). Mais sur un nouveau contre assassin, Milito enrhumait cette fois Van Buyten pour tirer dans un angle impossible pour Butt (70’). L’Inter doublait la mise tandis que le Bayern voyait la victoire s’envoler. La coupe aux grandes oreilles revenait de l’autre côté des Alpes…

 

Un entraîneur génial

 

L’élève a dépassé le maître. La victoire de l’Inter en Ligue des Champions est due sans aucun doute à l’aspect tactique. José Mourinho a permis aux Milanais d’ajouter à leur dimension nationale une dimension européenne. L’Inter qui paraissait depuis quelques années ne pas avoir les épaules pour aller loin en coupe d’Europe a réussi le triplé cette année en gagnant également le championnat et la coupe nationale. Une belle revanche pour l’entraîneur portugais qui a toujours dit avoir été mal accueilli en Italie. Il permet à son président Moratti de remporter le titre qu’il a toujours rêvé.

L’Inter a rejoué à l’ancienne en utilisant le fameux catenaccio à l’italienne. Et en attaque, Milan pouvait compter sur des joueurs de grande classe comme Milito, Eto’o ou Sneijder. Des joueurs capables de marquer à tout moment mais également de se sacrifier pour le collectif comme Eto’o qui jouait en position d’arrière latéral. En bref, toute une équipe dévouée à un génie du banc de touche, capable d’avoir une autorité maximale sur les plus grands egos d’un collectif. José Mourinho a su gagner la Ligue des Champions avec une équipe vieillissante comme l’Inter comme il l’avait fait avec le FC Porto et tous ses jeunes de 2004. Il a remporté cette finale dans le stade de son futur club, le Real Madrid. Tout un symbole car l’entraîneur portugais devra mettre les Galactiques à ses pieds pour ramener la coupe aux grandes oreilles dans la capitale espagnole et devenir le premier entraîneur à gagner la Ligue des Champions avec trois clubs différents…

 

SRC

Publié dans Articles

Commenter cet article