[Football] Quelle belle coupe du monde pour les Français !

Publié le par stephol07

Article à retrouver dans le Magazine de la Fédération des Jeunes Journalistes (FJJ), rubrique "Coup de gueule" qui sortir aux alentours du 9 Août. Pour plus d'informations, contactez fjj.commun@yahoo.fr ou rendez-vous sur http://fjj.wahost.net pour consulter les précédents numéros.

 

On peut dire que nous sommes allés loin cette fois, nous avons participé à 3 matchs, un match nul, et deux défaites, il faut le dire on pouvait faire pire. Perdre nos 3 matchs aurait été plus catastrophique, mais ça aurait été le même résultat : élimination dans cette édition 2010 de la Coupe du Monde.
En tout cas, notre équipe est connue dans le monde entier, insulter le sélectionneur, refuser de s'entraîner et en plus de ça avec le soutien du capitaine. Toutes les équipes ne peuvent se vanter d'avoir fait tout ça dans une même Coupe du Monde.

 

L'Equipe de France n'est peut-être pas championne du monde de football cette année, mais nous pouvons nous considérer comme champions du monde du scandale. Quelle belle image a gardé le reste du monde de nous, au point que nous avons honte de notre propre équipe ! Combien de fans français allant voir les matchs de l'Equipe de France en Afrique du Sud se sont fait passer pour des Suisses ou autres francophones ? Tout ce que je peux vous dire, c'est qu'ils ont été nombreux.

 

D'ailleurs, parlons de L'Espagne qui est un si beau pays. Les Espagnols se tatouent  ce qu'ils ont retenu de cette Coupe du Monde, en clair, leur victoire. Les Espagnols se retrouvent avec un trophée de la Coupe du Monde tatoué sur divers parties de leurs corps. Nous, ce qu'on a retenu de cette WorldCup, ce sont les insultes de Nicolas Anelka proférées envers Raymond Domenech, mais je doute que des Français puissent se tatouer les sympathiques propos de ce joueur indigne de porter le maillot bleu. 

En attendant, ça bouge à la FFF, la Fédération Française de scandale, oups, je veux dire de football bien sûr. Tout ça commence par la démission du directeur délégué de la FFF qui n'est autre ou n'était autre que Jean-Louis Valentin. Il a démissionné "écoeuré et "dégouté" par une attitude non seulement puérile mais inacceptable des 23 Bleus. Divisée, l'Equipe de France avait sans aucun doute décidé, du moins pour les leaders, de battre un record de ridicule. A ce jeu là, Anelka a décroché la palme, mais n'étaient pas loin les caprices de Ribéry ("je veux jouer à gauche") et les recherches d'Evra ("ce qui est important, c'est de trouver le traître") qui pensait plus important de dénicher le traître ou la taupe, suivant les différents petits noms qui ont été donnés à ce membre inconnu, que de résoudre les problèmes de vestiaire. Justement, venons-en à ces problèmes là. Les trois précédemment cités et Gallas avaient un bien étrange rituel. En plus de surnommer Yoann Gourcuff la "nouvelle star", ils avaient l'habitude de lui mettre une claque derrière la tête à chaque fois qu'il passait devant eux dans l'allée du bus. "Un jour, Evra est allé plus loin que d'habitude et Gourcuff a répondu. Alors que le ton montait entre les deux joueurs, Alou Diarra s'est interposé et a signifié à Evra que s'il voulait avoir à faire à Gourcuff, il devrait d'abord avoir à faire à lui. Sur ce, Ribéry, Gallas et Anelka se sont levés pour montrer leur soutien à Evra, alors que les Bordelais Carrasso et Planus en ont fait de même pour montrer leur soutien à leurs coéquipiers en club. C'était très tendu" a déclaré un informateur secret de l'Equipe de France. Lilian Thuram, membre du conseil d'administration de la FFF s'est enfin réveillé et a déclaré qu'il démissionnerait si Evra n'était pas suspendu d'équipe nationale par la fédé. Jean-Pierre Escalettes, président de la 3F, a quant à lui déjà démissionné le 25 Juin 2010, trois jours après l'élimination des Bleus et leurs défaites contre l'Afrique du Sud. Il aurait démissionné car le gouvernement français l'aurait exigé. Sur ce point, deux avis se sont démarqués. D'un côté, ceux qui pensent que l'image donnée de la France par les Bleus à l'étranger est tellement intolérable qu'il est normal que même le président s'en mêle, surtout quand on sait que des tous petits pays comme Ceylan par exemple ne connaissent l'hexagone et ses valeurs démocratiques que par leur équipe de football, ce qui donnerait une bien mauvaise image de la démocratie si les dirigeants laissaient courir. De l'autre côté, ceux qui pensent que les politiques doivent rester à leur place et que le président devrait éviter de mettre son vilain gros nez dans des affaires qui le dépassent. On a même invoqué la raison de cette intervention comme étant de souhaiter cacher les autres problèmes du pays.
Le président de la FIFA a ainsi menacé la 3F si le gouvernement continuait à se mêler de la dirigeance de la fédération : exclure la FFF de la FIFA (et UEFA) et qu'une Equipe de France soit créée par la FIFA. La France, du moins son football, est donc tombée au niveau de dictatures comme le Togo dont la sélection nationale a été suspendue pour "interférences gouvernementales".


Maintenant, Laurent Blanc arrive à la tête de la sélection en déclarant qu'il aurait espéré "s'appuyer sur un noyau de joueurs après la coupe du monde, mais là, il n'y a même pas un pépin de melon", se rendant bien compte du désastre le précédant. Il ne veut pas se présenter comme le "père Fouettard", mais, malgré tout, il a décidé de ne retenir aucun des 23 de l'Afsud lors du premier match amical face à la Norvège. Espérons que l'aura du champion du monde viendra compenser les premières contradictions de son mandat...

Gabriel K & Stéphane R-C

Publié dans Chroniques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article